Les femmes dans les nuages

Tome 1, 1784-1918

Maryla Boutineau

En matière d'aéronautique, la mémoire collective garde le souvenir des frères Montgolfier et de leur aérostat à air chaud qui s'élève dans le ciel en 1783, de Pilâtre de Rozier qui, la même année, effectue un vol en ballon libre, d'André-Jacques Garnerin qui réalise une descente en parachute en 1797, et de Louis Blériot qui traverse la Manche ...
Date Published :
December 2022
Publisher :
Heimdal
Language:
French
Format Available    QuantityPrice
Binding. : Hardback
ISBN : 9782840485940
Pages : 216
Dimensions : 11.7 X 8.3 inches
Stock Status : Not Yet Published. Available for Pre-Order
-
+
$45.00

Overview
-

Text in French

En matière d’aéronautique, la mémoire collective garde le souvenir des frères Montgolfier et de leur aérostat à air chaud qui s’élève dans le ciel en 1783, de Pilâtre de Rozier qui, la même année, effectue un vol en ballon libre, d’André-Jacques Garnerin qui réalise une descente en parachute en 1797, et de Louis Blériot qui traverse la Manche sur son Blériot XI en 1909.

Quant aux femmes, leur rôle dans la conquête de l’air s’est quelque peu effacé avec le temps, alors que les exemples de persévérance et de courage féminins sont légion. En 1784, Elizabeth Tible fait sensation lorsqu'elle survole la ville de Lyon en ballon tout en chantant des airs d’opéra. En 1785, l’actrice Letitia Ann Sage devient la première aéronaute anglaise, et en 1799, Jeanne Labrosse effectue la première descente féminine en parachute.

Au 19e siècle, les spectacles aériens des Françaises Élisa Garnerin et Sophie Blanchard apportent du lustre aux fêtes impériales et royales. Les cours européennes s’arrachent ces aéronautes intrépides qui se produisent devant des dizaines de milliers de spectateurs, en Allemagne, en Italie, en Autriche et en Russie. Lors de ses ascensions, l’Allemande Wilhelmine Reichard lance des poèmes et des fleurs à la population. Louise Poitevin part à la conquête des cieux assise sur un cheval, et plus tard, les acrobates aériennes se comptent par dizaines. Aux États-Unis, Mary Myers assure des baptêmes de l’air à des milliers de personnes. En 1913, l’Allemande Elfriede Riotte devient pilote de dirigeable.

À l’avènement du plus lourd que l’air, Raymonde de Laroche obtient son brevet de pilote d’avion dès 1910, suivie de bien d’autres femmes en Europe et aux États-Unis – Marie Marvingt, Hélène Dutrieu, Hilda Hewlett, Lydia Zvereva, Harriet Quimby, Mathilde Moisant, Katherine Stinson, Melli Beese, Bozena Laglerova, pour n’en citer que quelques-unes... En 1913, les avions larguent les premières parachutistes.

Faisant fi du danger et des préjugés, les aviatrices établissent des records d’altitude, de distance et d’endurance. Lorsque la Première Guerre mondiale éclate, ces pionnières, privées de leur passion, disparaissent pour la plupart dans l’anonymat. Une nouvelle génération d’aviatrices verra le jour à l'issue du premier conflit mondial.

**********

In terms of aeronautics, our collective memory retains the memory of the Montgolfier brothers and their hot-air aerostat which rose into the sky in 1783, of Pilâtre de Rozier who, the same year, performed a free balloon flight, of André-Jacques Garnerin who made a parachute descent in 1797, and Louis Blériot who crossed the English Channel on his Blériot XI in 1909.

As for women, their role in the conquest of the air has somewhat faded over time, while examples of female perseverance and courage are legion. In 1784, Elizabeth Tible caused a sensation when she flew over the city of Lyon in a balloon while singing opera arias. In 1785, actress Letitia Ann Sage became the first English aeronaut, and in 1799, Jeanne Labrosse made the first female descent by parachute.

In the 19th century, the aerial shows of Frenchwomen Élisa Garnerin and Sophie Blanchard brought luster to imperial and royal celebrations. European courts are snapping up these intrepid aeronauts who perform in front of tens of thousands of spectators, in Germany, Italy, Austria and Russia. During her ascents, the German Wilhelmine Reichard throws poems and flowers to the population. Louise Poitevin set out to conquer the skies seated on a horse, and later, the aerial acrobats numbered in the dozens. In the United States, Mary Myers provides first flights for thousands of people. In 1913, the German Elfriede Riotte became an airship pilot.

With the advent of heavier than air, Raymonde de Laroche obtained her airplane pilot's license in 1910, followed by many other women in Europe and the United States – Marie Marvingt, Hélène Dutrieu, Hilda Hewlett, Lydia Zvereva, Harriet Quimby, Mathilde Moisant, Katherine Stinson, Melli Beese, Bozena Laglerova, to name but a few... In 1913, planes dropped the first paratroopers.

Ignoring danger and prejudice, the airwomen set records for altitude, distance and endurance. When the First World War broke out, these pioneers, deprived of their passion, for the most part disappeared into anonymity. A new generation of airwomen will emerge at the end of the First World War.

More from this publisher