Les Maisons Fortes des Ardennes

Sentinelles Inutiles

Jean-Yves Mary

Alors que la fortification des frontières du Nord-Est est pratiquement achevée, l'Etat-Major décide d'ériger le long de la frontière allemande une série de postes bétonnés avancés connus sous le nom de maisons fortes.
Date Published :
December 2022
Publisher :
Heimdal
Language:
French
Illustration :
225 photos and c. 40 maps and plans
Format Available    QuantityPrice
Binding. : Hardback
ISBN : 9782840485919
Pages : 144
Dimensions : 11.7 X 8.3 inches
Stock Status : Not Yet Published. Available for Pre-Order
-
+
$38.00

Overview
-

Text in French

Alors que la fortification des frontières du Nord-Est est pratiquement achevée, l’Etat-Major décide d’ériger le long de la frontière allemande une série de postes bétonnés avancés connus sous le nom de maisons fortes. Chargés de donner l’alerte en cas d’attaque brusquée et de faire jouer des destructions sur les axes de pénétration vers la ligne fortifiée, ces organes sont alors pleinement justifiés. En 1937, le Commandement se propose de faire construire le même genre de maisons fortes le long d’une partie de la frontière belge, en rive droite de la Meuse. Vingt-deux maisons fortes vont ainsi voir le jour, de Carignan à Hautes-Rivières. Situées derrière un pays neutre, elles présentent beaucoup moins d’intérêt que celles implantées le long de la frontière allemande et leur rôle pendant la drôle de guerre va se limiter à celui de postes frontière. Intégrées dans le plan de repli de la Cavalerie après sa mission en Belgique, elles vont s’avérer totalement inutiles en raison du rythme plus rapide que prévu des opérations.

Abandonnées sans combat à une exception près, elles ne joueront aucun rôle en mai 1940 et auront vraiment été « des sentinelles inutiles ». Elles n’en demeurent pas moins des témoins de cette période que le temps commence à faire disparaître. C’est pour éviter qu’elles disparaissent totalement des mémoires qu’il nous a semblé utile de les faire revivre au travers de cet ouvrage illustré de 225 photos et d’une quarantaine de cartes et plans.

**********

While the fortification of the North-Eastern borders was practically completed, the General Staff decided to erect along the German border a series of advanced concrete posts known as fortified houses. Charged with giving the alert in the event of a sudden attack and bringing about destruction on the axes of penetration towards the fortified line, these bodies are then fully justified. In 1937, the Command proposed to build the same kind of fortified houses along part of the Belgian border, on the right bank of the Meuse. Twenty-two fortified houses will thus see the light of day, from Carignan to Hautes-Rivières. Located behind a neutral country, they are much less interesting than those located along the German border and their role during the phoney war will be limited to that of border posts. Integrated into the Cavalry's fallback plan after its mission in Belgium, they will prove to be totally useless due to the faster than expected pace of operations.

Abandoned without a fight with one exception, they played no role in May 1940 and were truly "useless sentinels". They nevertheless remain witnesses of this period that time is beginning to make disappear. It is to prevent them from completely disappearing from memory that we thought it useful to bring them back to life through this illustrated book of 225 photos and around forty maps and plans.

More from this publisher